RSS English Français
 

CINQ ROMANS POUR S'EVADER

Un article de Plume, le 30.09.2010
17368 Views
0
 
 
Cinq romans pour s'évader
Cinq romans pour s'évader

La télé vous fatigue, la presse vous endort, les romans qui sont sur votre table de chevet vous ennuient ? Toujours les mêmes histoires : amour, polar ou auto-biographie ? Pourtant vous aimeriez bien vous détendre, vous laisser aller. Un conseil : lisez autre chose. Des livres que vous n'oublierez jamais tant ils vous feront voyager loin. Des livres uniques, que personne n'a réussi à copier. Des chefs-d'oeuvre de la littérature qui n'ont laissé personne indifférent. Peut-être les connaissez vous déjà. Si ce n'est pas le cas, sachez que vous êtes chanceux : vous allez pouvoir les découvrir ! On vous en parle ?

 

Notre premier, celui que l'on place sur la première marche du podium des chefs-d'oeuvre  été écrit par le génial Ray Bradbury. Il se nomme les "Chroniques martiennes". C'est un recueil de nouvelles de science-fiction, toutes plus poétiques les unes que les autres. Comme vous pouvez vous en doutez, l'action de chacune des nouvelles se déroule sur la planète Mars. Elles s'intègrent toutes à une histoire globale racontant la colonisation de la planète rouge par les terriens. Avec tout ce que colonisation peut signifier : violence, solitude, abandon. Malgré ce thème qui pourrait laisser présager un livre dur, Bradbury décrit avec amour et poésie un paysage qu'il n'a jamais connu. Une contrée magnifique où l'on croise parfois quelques martiens et où l'on se perd dans de grands espaces... Les "Chroniques martiennes" ne se contentent pas d'être un livre de science-fiction. Elles mêlent bien plus de genres qu'on ne le pense.
 
 
"La nuit des temps" de René Barjavel est notre second chouchou. C'est la plus belle histoire d'amour qu'on ait lue. Elle ne commence pourtant pas du tout comme une telle, mais plutôt comme un reportage. Voici le début : En Antarctique, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé du relief sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace, à une profondeur où les couches de glace datent de 900 000 ans...  On ne vous en dit pas plus sinon on vous raconte tout. On peut juste vous dire que ce livre nous emporte dès la première page et qu'il est dur de le reposer une fois commencé.
 
 
"Ubik" de Philip K. Dick arrive en troisième position. C'est un classique de la sciencie-fiction et pourtant il est très difficile à résumer. C'est un livre plein de génie mais très complexe. L'histoire se passe dans une société capitaliste étrange et angoissante où certains individus sont télépathes ou précognitifs  et, du coup, sont chargés d’espionner les gens. Le héros est un alcoolique un peu paumé qui travaille pour une entreprise chargée de neutraliser ces individus. Un jour, il se voit confié une mission sur la lune avec son patron et plusieurs autres collègues. Mais une fois là-bas, toute l'équipe est victime d'un attentat et le patron meurt. La réalité commence à se déregler. Une menace de grande envergure  plâne sur eux... Peut-être quelque chose peut les sauver, le produit Ubik. La suite, on vous laisse le plaisir de la découvir. Ce livre est tout bonnement psychédelique, onirique et magique. Et contrairement aux apparences, très facile à lire. 
 
 
On a tellement aimé "Neverwhere" de Neil Gaiman qu'on l'a acheté à tous nos amis. Ce livre dit de "Fantasy urbaine" est susceptible de plaire à tous. Il est facile d'accès même si le genre littéraire est peu classique. C'est l'histoire d'un homme sans histoire qui vit à Londres et dont la vie va changer du jour au lendemain. Tout cela parce qu'il sauve une inconnue dans la rue. Sa vie bascule, oui, à cet instant. Sa fiancée le quitte, ses proches ne le voient plus, sa vie semble n'avoir jamais existé. il découvre alors que dans Londres existe une société parallèle. Réel et imaginaire se mêlent et l'aventure commence pour lui.. et pour nous, lecteur emballé et hypnotisé par l'histoire.
 
 
 
"Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley est pour nous le meilleur des livres d'anticipation. C'est même un roman d'anticipation dystopique (contraire d'utopique). il a été écrit et publié en 1932. Il n'a pas pris une ride. Incroyablement brillant. Et encore une fois, facile d'accès (on est pas des intellos, nous). L'hisoire est la suivante : c'est l'histoire d'une fausse démocratie qui utiliserait la génétique et le clonage pour conditionner et donc contrôler des individus. Dans cette société, Il y aurait cinq catégories d'individus (des plus stupides au plus intelligents). Chaque catégorie serait destinée à une vie bien particulière, pré-programmée en quelque sorte. Le pire serait que les individus en questions n'aurait aucune idée de ce qu'il se passe. Les plus lésés se contentant de leur vie médiocre, écrasés par les plus favorisés. Le meilleur des mondes raconte l'horreur de cette société qui ressemble parfois un peu trop à la notre...
Share |