RSS English Français
 

J'ai vu pour vous la série de canal+, Engrenages

Note de Free Dreamer
star star star star star
Note des kritikeurs
star star star star star
 
Une kritik de Free Dreamer, le 07.02.2011
16482 vues
0
1 avis
 
 
Engrenages, la série policière de Canal+
Engrenages, la série policière de Canal+
Enfin une série policière française qui tient la route. Perso, j'ai adoré. On est plongé dans l'univers des avocats, de la justice et des enquêtes policières. Même s'il y a quelques invraisemblances sur le processus judiciaire, on est scotché!
Les scénarios de la saison 1, 2 et 3 sont bétons. Les acteurs portent leurs rôles à merveille et les intrigues sont recherchées. On ressent bien les manipulations, la politique qui pèsent dans cet univers. Les flics sont pourris, mais ils n'ont pas toujours le choix, le système juridique est corrompu et manipulé. Subsistent quelques personnes avec des convictions et des codes, et pourtant, on leur met des bâtons dans les roues.
Pour tous ceux qui ne connaissent pas Engrenage, je vous conseille de vous précipiter dessus pour la découvrir. On regarde chaque épisode avec l’impatience de connaître la suite. La série est une évidente réussite. Une saison 4 serai en préparation.

Voici les synopsis des 3 saisons:
Saison 1
Le corps entièrement dénudé d’une jeune femme très belle est découvert un matin, abandonné dans une benne à ordures au milieu des entrepôts, livré aux chiens. Elle a été victime de violences à caractère sexuel, et totalement défigurée. Qui était-elle ? Qui l’a assassinée, et pourquoi ? Une instruction est ouverte, conduite par l’inflexible juge François Roban, cinquante ans. La police enquête, et tout particulièrement l’équipe formée par le capitaine Laure Berthaud et ses adjoints, Gilles Lemaire, dit Gilou, et Fromentin. Le substitut du procureur, Pierre Clément, la trentaine, pourrait se contenter d'attendre les développements de l’enquête et de l’instruction. Mais il a le sentiment qu’il doit en faire plus. Pour cette victime particulière, la routine ne suffit pas. Il se sent impliqué. Il va découvrir qu’il est malheureusement beaucoup plus impliqué qu’il ne le croit, et pas du tout comme il l’aurait souhaité.

Saison 2
Engrenages saison 2 s'ouvre sur la découverte d'un cadavre. Le corps entièrement dénudé d’une jeune femme très belle est retrouvé un matin, abandonné dans une benne à ordures au milieu des entrepôts, livré aux chiens. Elle a été victime de violences à caractère sexuel, et totalement défigurée. Qui était-elle ? Qui l’a assassinée, et pourquoi ? Une instruction est ouverte, conduite par l’inflexible juge François Roban, cinquante ans. La police enquête, et tout particulièrement l’équipe formée par le capitaine Laure Berthaud et ses adjoints, Gilles Lemaire, dit Gilou, et Fromentin. Le substitut du procureur, Pierre Clément, la trentaine, pourrait se contenter d'attendre les développements de l’enquête et de l’instruction. Mais il a le sentiment qu’il doit en faire plus. Pour cette victime particulière, la routine ne suffit pas. Il se sent impliqué. Il va découvrir qu’il est malheureusement beaucoup plus impliqué qu’il ne le croit, et pas du tout comme il l’aurait souhaité.

Saison 3
Le corps entièrement dénudé d’une jeune femme très belle est découvert un matin, abandonné dans une benne à ordures au milieu des entrepôts, livré aux chiens. Elle a été victime de violences à caractère sexuel, et totalement défigurée. Qui était-elle ? Qui l’a assassinée, et pourquoi ? Une instruction est ouverte, conduite par l’inflexible juge François Roban, cinquante ans. La police enquête, et tout particulièrement l’équipe formée par le capitaine Laure Berthaud et ses adjoints, Gilles Lemaire, dit Gilou, et Fromentin. Le substitut du procureur, Pierre Clément, la trentaine, pourrait se contenter d'attendre les développements de l’enquête et de l’instruction. Mais il a le sentiment qu’il doit en faire plus. Pour cette victime particulière, la routine ne suffit pas. Il se sent impliqué. Il va découvrir qu’il est malheureusement beaucoup plus impliqué qu’il ne le croit, et pas du tout comme il l’aurait souhaité.

Share |