RSS English Français
 

Olivier Laurent est Jacques Brel dans Jacques... et les autres

Un article de Jacques dupantel, le 18.09.2013
4717 Views
0
 
 
Jacques et les autres par Olivier Laurent
Jacques et les autres par Olivier Laurent

Pour les amoureux de Brel et de la chanson française, venez vivre un spectacle hors du commun, courez découvrir Oliver Laurent qui le temps d'un concert fait remonter sur scène le monument qu'est Jacques Brel.

Olivier Laurent est Brel comme d’autres sont artisans, il est Brel avec humilité, il est Brel, là devant vous. Dans un spectacle total mis en scène par Tanguy Dairaine où se livrent avec bonheur des images et des films illustrant les titres somptueusement arrangés par Frédéric Helbert.

Vous vibrerez devant cet exercice funambule car tout Brel est là devant nous, un Brel formidable et vivant le temps d’un rendez-vous éphémère et inoubliable.


Olivier Laurent par richardwalterproductions

Olivier Laurent c’est aussi Montand ce velours viril, et Bécaud et Brassens. Les voici tous, plus vrais que nature car incarnés par un jeune homme lumineux comme un regard d’enfant.

Jacques et les Autres est un merveilleux voyage musical, une expérience bouleversante et hors du temps. Les plus grandes chansons d’hier mises en scène et en images comme un hommage vibrant à nos chers disparus.

"Un frisson : Olivier LAURENT n'imite pas Brel, il le réincarne".
Brel est revenu des marquises !"

Bertrand DE ST VINCENT - LE FIGARO

"J'ai entendu BREL à l'Olympia, la semaine passée..!
Une émotion folle étreint le public du temple parisien de Bruno Coquatrix. Mimiques et intonations du Grand Jacques résonnent encore.
Saisissant !"

Guy BERNARD - LA DERNIÈRE HEURE

"Olivier Laurent a montré ses talents d'imitateur. Criant de vérité quand il interprète Brel !"
Jean KOWALSKI - La République du Centre

"Olivier Laurent a fait revivre Jacques Brel de manière assez étonnante. Juste dans la voix, précis jusque dans les gestes, tout est criant de vérité. On se serait cru revenu 50 ans en arrière, en octobre 1966, du temps des adieux de Brel à l'Olympia. Confondant !"
Philippe FANER - LA PROVENCE

Share |
 
 
Pour aller + loin